Accueil » Théâtre » Attention aux Z'enfants
 
Info: Votre navigateur n'accepte pas les cookies. Pour mettre les produits dans votre panier d'achat et les acheter, vous devez activer les cookies.
PDFImprimerE-mail
Théâtre arrow Attention aux Z'enfants
AmoïlenaChicharra et les vautours

Attention aux Z'enfants
Agrandir l'image


Attention aux Z'enfants

Fiche pédagogique.

Tarif scolaire : 7,50 € le livre !

Vieux Paul n’aime pas les « automobiles », comme il dit, auxquelles il préfère sa bonne vieille carriole à bourrique. Pourtant, ce n’est pas ce qui manque dans son petit village du Morvan. Le  « vikènde » uniquement.

Le dimanche, les citadins traversent Lanty dès potron-minet pour aller pêcher dans le lac juste au-dessus de la charmante bourgade. Savent-ils seulement comment elle s’appelle ? En connaissent-ils un minimum les habitants ? Même pas ! C’est bien ce qui énerve Vieux Paul. Pour ses quatre-vingt-cinq ans, les gamins du village vont lui faire un formidable cadeau : un piège à automobilistes.

Quel citadin n’a pas apprécié dans sa jeunesse les escapades dominicales dans un petit village, avec la ferme où il fait bon acheter le lait « au pis de la vache », l’épicerie du patelin, véritable Samaritaine miniature, l’accent exotique du « péquenot », la bonne odeur de foin ou de bouse et… l’inévitable bouchon au retour ! Mais quel citadin n’a pas également traversé avec la plus grande indifférence des dizaines de villages tout aussi dignes de s’y arrêter. Ce sont ces citadins et ces villageois que « Attention aux Z’enfants » aimerait mettre autour d’une table de bistrot de village. La découverte mutuelle ne manque pas de piquant…

Attention aux Z'enfants, pièce en 5 scènes, 45 minutes environ. Peut comprendre jusqu'à vingt rôles (5 à 12 ans) selon la composition de la troupe.

Didier Debord (www.d-debord.com), Birgit Kilian (www.bkilian.com)

21 x 15 - 49 pages - dos carré collé - intérieur : illustrations N et B.

Poser une question sur ce livre

Prix Unitaire: 9.50 €



Avis des clients:

ddebord  (Samedi, 23 Mai 2009)
Noter: 5
Ce Didier, tout de même, quel génie !